27/01/2021

Face aux nouveaux variants du virus, plus contagieux, l'utilisation des masques en tissu de catégorie 2, ainsi que des masques artisanaux, est déconseillée par le Haut Conseil de la santé publique.


Masque FFP2


  • Un équipement de protection individuel (EPI) – marqué CE : Il protège le porteur du masque contre l’inhalation de particules en suspension dans l’air et de gouttelettes de plus grosse taille qui pourraient contenir des agents infectieux. 
  • Filtre au moins 94% des aérosols de taille moyenne de 0,6 µm et le taux de fuite vers l'intérieur doit être inférieur à 8% maximum.
  • Inconvénient: inconfort thermique, résistance respiratoire, adaptation difficile aux morphologies et onéreux. 


Masque chirurgical


  • Dispositif médical (DM) - marqué CE destiné à éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par celui qui porte le masque. Il limite donc la contamination de l’environnement extérieur et des autres personnes ! Il protège également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis. 
  • Efficacité de filtration bactérienne type 1> 95%, type 2> 98% (aérosol de taille moyenne 3 µm).
  • Ne protège pas contre l’inhalation de très petites particules en suspension dans l’air. 


Masque en tissus 


  • Ni un DM ni un EPI, ils sont destinés à prévenir de la projection de gouttelettes.
  • Les masques grand public ou à usage non sanitaire (UNS) de catégorie 1, initialement destinés aux "professionnels en contact avec le public" filtrent au moins 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns. Les masques de catégorie 2 non recommandés, "à visée collective pour protéger l'ensemble d'un groupe", filtrent quant à eux au moins 70%...
  • Lavables et réutilisables et donc plus écologiques.


A noter : La catégorie (1 ou 2 ) doit absolument être indiquée sur la notice ou le packaging du produit. Ces masques sont lavables et donc réutilisables, le nombre de lavage est spécifié sur le produit ainsi que les conditions d’entretiens (notamment un lavage à 60°C pendant au moins 30 minutes).


Quant aux masques artisanaux dont les performances ne sont pas démontrées, le gouvernement ne les recommande pas et pourraient interdire leur usage dans les lieux publics prochainement.