03/02/2021

Dans son expertise de 2019, l'Anses pointait des risques pour la santé des bébés liés à la présence de substances chimiques préoccupantes dans les couches pour bébé à usage unique. Afin de protéger la santé des plus petits, l’Anses a soumis une proposition de restriction auprès de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA).

Cette proposition de restriction porte sur près de 200 substances, dont les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), les dioxines, les furanes, le PCB et le formaldéhyde.

Cette restriction permettrait de réglementer sur le marché européen la commercialisation des couches et de garantir le même niveau de sécurité sanitaire pour tous les produits. 


Une consultation organisée par l’ECHA a été lance le 21 décembre 2020 et se terminera le 21 juin 2021.

Si cette proposition est adoptée, à partir de 2024, tous les industriels qui mettent sur le marché européen des couches pour bébé devront respecter les nouvelles restrictions.


Les acteurs du marché doivent ainsi renforcer dès aujourd’hui le contrôle des matières premières et des processus de fabrication.


Ces décisions auront également un impact sur les produits similaires tel que l’hygiène féminine ou les produits d’incontinence pour adultes.


Pour plus d’informations, contactez nos experts.